lundi 17 décembre 2012

Réponse de Mme Derain, la Défenseure des enfants

Pour ceux qui n'auraient pas suivi les actions de l'an passé et qui se demanderaient de quoi il s'agit, je vous invite à lire les articles que vous trouverez au bout de ce lien.

Pour ceux qui sont restés, voici donc la lettre qu'a faite parvenir Mme Derain aux responsables de la section FCPE de l'établissement (cliquez sur les images pour un meilleur confort de lecture).






Prochaine session du Conseil général les 20 et 21 décembre 2012

Avec au menu : Sectorisation du futur collège de Crevin.

mardi 11 décembre 2012

Journal de bord


Journal de bord ...


Semaine du 8 au 12 avril, il pleut encore un peu sur les toits des mobiles... et « dedans » aussi !
Mais durant cette dernière semaine avant les vacances, tout va bien ! Grand soleil sur tout le Chêne Vert !


Hier mardi 22 janvier, des fuites d'eau ont animé le cours dans notre préfabriqué. Les élèves ont appris à faire slalomer leurs tables entre les gouttes qui perlaient du plafond ... 
A suivre ...


Aujourd'hui, vendredi 28 décembre 2012, je viens de recevoir deux photos que j'avais demandé à un collègue enseignant en SEGPA de réaliser (il anime un atelier photo avec ses élèves et dispose à ce titre de matériel performant). Bon, je sais, c'est les vacances, je ne devrais pas (encore ;o)) être en train de me plaindre mais elles viennent raviver ce souvenir douloureux pour le professeur de physique-chimie que je suis au Chêne Vert ...

Dans les salles de sciences nouvellement et (trop ?) rapidement installées, des fissures se font (déjà) jour sur les paillasses élèves sans qu'aucun choc n'ait été à déplorer.

Cliquez pour la voir de plus près ;o))

Celle-ci est par contre bien visible ...
A y regarder de plus près, ce n'est qu'à peine étonnant puisque si l'épaisseur du carrelage (?) utilisé avoisine le mm, c'est bien le maximum ...

Un petit zoom pour apprécier l'épaisseur du carrelage des paillasses


Alors qu'on veuille faire vite pendant l'été pour qu'à la rentrée les salles soient disponibles, soit, mais qu'on n'oublie pas que ces paillasses sont censées être utilisées une décennie pour le moins ...



Aujourd'hui, vendredi 14 décembre 2012, il est tombé beaucoup de pluie sur l'Ille-et-Vilaine.
Aujourd'hui, vendredi 14 décembre 2012, la classe de … (la même que la dernière fois!) a fait cours dans un préfabriqué dans lequel il pleuvait sur certaines tables ... Ci-joint la photo avec trousse d'élève encore sur la table ...



Toujours le 14 décembre, témoignage d'un autre collègue :
Je suis un prof de maths du collège, je garde l'anonymat

Cet après midi, cours en P1 avec une classe   bon ok il fuit mais vu que les câbles électriques passent dans les plafonds et vu qu'il pleut beaucoup, et bien forcement, au bout d'un moment le mélange eau+électricité, ce n'est pas très compatible.

Lorsque la lumière a commencé à s'éteindre et à se rallumer, je suis parti avec mes élèves bien sûr !

Vous croyez que c'est terminé et bien non, je cherche une salle libre et les salles libres sont des salles avec environ 20 places seulement, donc me voila à mendier des chaises auprès de mes collègues et à placer les élèves à  trois par table.

Là, ok l'histoire est finie.

Bientôt la suite ?



Aujourd'hui mardi 4 décembre 2012, la classe de ….. n'a pas pu débuter son cours normalement.
La température dans le préfabriqué ne s'élevait qu'à 15,5°C (comme le confirme la photo ci-dessous, chiffres en bas à droite de l'écran digital).

Heureusement que les enseignants se munissent  de matériel pédagogique ;o))


La veille, dans ce même préfabriqué, il tombait des gouttes d'eau sur certaines tables (NDPP : condensation  de la vapeur d'eau exhalée par les élèves).

Et l'avant-veille, le vendredi 30 novembre, la même classe avait déjà dû quitter les mêmes lieux pour aller se réchauffer dans une salle au deuxième étage des bâtiments en dur ...

Bilan de la réunion du 22 novembre 2012


Bref compte-rendu (tardif, c'est la période des conseils de classe)
de la réunion du 22 novembre 2012


Nous étions une bonne cinquantaine à nous retrouver ce soir-là
pour échanger autour d'une table ronde...

Au menu :

  • petit récapitulatif de la lutte de l'année passée : nos actions, et nos victoires (notamment en terme de personnel : deuxième CPE, infirmière et assistante sociale à temps plein, deux surveillants supplémentaires...)

  • présentation de la situation du collège depuis la rentrée de septembre : les effectifs, la circulation dans les couloirs, le self, la cour, le préau, les toilettes, l'atelier de la SEGPA, et les préfas, bien sûr...

Les effectifs
(rappel)
Nous accueillons 924 élèves cette année, pour un collège destiné à en accepter 650... Nous serons juste en dessous de la barre des 1000 l'année prochaine.
La circulation dans
les couloirs
Bonne amélioration grâce au nouveau sens de circulation imposée par le personnel de la direction
Le self
Les élèves disposent de toujours trop peu de temps pour déjeuner : ils doivent faire vite afin de laisser la place aux suivants.
Ce problème a été poussé à l'extrême lors du mercredi après-midi travaillé : certains commençaient à peine à manger alors que la sonnerie de la reprise des cours venait de retentir.
La cour, le préau
Toujours beaucoup de monde, de bousculades.
Le préau que nous avions réclamé l'année dernière afin de désengorger l'actuel n'ayant pas été mis en place, le problème s'est encore accentué...
Les toilettes
Pas de changement... Trop peu sont disponibles.
Ceux des étages ont bien été ouverts, mais comme les élèves n'ont pas le droit de circuler dans les couloirs durant les récréations et pause déjeuner, le problème reste entier !
L'atelier de la SEGPA
Toujours inachevé, avec un collègue qui a toutes les peines du monde pour s'organiser et faire cours dans des conditions correctes...
Les préfabriqués
Posés sur des parpaings, froids et humides pour certains, ou surchauffés pour d'autres, avec parfois de l'eau qui goutte sur les tables, des lumières et des prises non fonctionnelles, des poignées de porte qui tombent, les cloisons qui commencent à jouer pour ceux qui ont le luxe d'être sur pilotis... « Des préfas de grande qualité ! », qu'on nous avait promis!

Nos prochaines actions :

demande d'entrevue au Conseil Général face aux insuffisances matérielles de cette rentrée...
assister à la réunion organisée par le Conseil Général (janvier 2013) : réunion destinée aux parents d'élèves...
se faire entendre toujours plus fort... ! Et nous avons quelques idées !


Car la lutte pour notre service public d'éducation continue !

jeudi 15 novembre 2012

Parents, réunissez-vous ce 22 novembre


Oyez, Oyez !

Le jeudi 18 octobre, nous étions plusieurs parents et professeurs à nous rencontrer afin de faire le bilan de la rentrée 2012 au Chêne Vert.

Il a été convenu qu'une réunion se tiendrait au collège le jeudi 22 novembre à 20h.

Ce sera alors l'occasion de nous revoir tous !
et de faire le point sur la situation de la rentrée.
(nouveau personnel, locaux, sécurité des élèves, alerte incendie ... )

Nous accueillerons également avec joie et bonne humeur
les nouveaux parents qui rejoignent le collège en cette nouvelle année !


Petite information au passage (mais ce point sera largement abordé lors de la réunion du 22 novembre ! ) : on nous avait annoncé lors du dernier CA (juste avant les vacances) que l'entreprise chargée de la construction des nouveaux préfabriqués était en instance de dépôt de bilan ... Il était alors question d'une perte de 60 000 euros pour le Conseil Général ... Mais finalement, suite à une nouvelle avance financière, il semblerait que tout soit rentré dans l'ordre ... pour longtemps ?



Nous vous attendons en force et nombre
ce jeudi 22 novembre à 20h au collège Le Chêne Vert,
afin d'échanger et de construire la suite de notre mouvement !

Faites passer l'info (et l'adresse du blog) autour de vous !


« S'il te plaît, dessine-moi un nouveau collège... ! »

samedi 13 octobre 2012

Réponse du CG au député

Une lettre que je viens de trouver dans le fond de notre boite à lettres alors qu'elle y est cachée depuis fin mai ...

C'est la réponse tant attendue du Conseil Génral d'Ille-et-Vilaine à la lettre de M Marsac.




Il pleut ...

Et oui, l'automne s'installe et le goutte-à-goutte a commencé dans le préfabriqué P1 ...

Sous peu, une première rencontre de concertation entre les parents élus au CA et les personnels du collège dans l'optique de préparer une réunion d'information pour l'ensemble des parents d'élèves sur les conditions de rentrée.

Sous peu également publication de nouvelles photos de l'avancement des travaux dans l'atelier SEGPA.

Pour finir, hier et aujourd'hui, le CG faisait effectuer des travaux de mise en sécurité des passerelles qui relient les deux bâtiments d'enseignement suite à un accident heureusement sans gravité ... si seulement, ces passerelles étaient complètement vitrées, cela permettrait de gérer de manière plus fluide les déplacements aux intercours.

Voilà les photos des travaux ...



lundi 1 octobre 2012

Compte-rendu de la réunion intersyndicale des enseignants


Bonjour à tous !!

Nous voici de retour en cette belle rentrée de septembre 2012, après une longue lutte de plusieurs mois, avec un bilan plus que positif !

Car nous avons obtenu beaucoup plus que ce que nous avait annoncé l'Inspection académique ...

On nous avait promis :

- un poste complet d'assistante sociale

- un poste complet d'infirmière

- un seul ASEN (surveillant) … que nous avons effectivement obtenus ...

Mais il s'avère finalement que nous gagnions de surcroît un demi-poste de CPE ainsi qu'un autre ASEN!

Cette nouvelle dotation (légitime) n'aurait pas vu le jour sans l'acharnement de tous à faire entendre notre voix, nous, parents, enseignants, ASEN ... Bravo à tous!

Côté Conseil Général, le bilan est plus mitigé...

* Les anciens préfabriqués n'ont pas été remplacés : juste améliorés (vidéoprojecteurs, connexion réseau, ordinateur...) Pour l'instant, il ne pleut pas encore dedans. Nous attendons les températures d'hiver ...!

* Deux préfabriqués ont été ajoutés, mais leur qualité laisse à désirer : posés sur des parpaings,


Vu de loin, ça n'a l'air de rien.

Mais non, mais non, ce n'est pas instable ...

Mais il faut avouer que ça fait bizarre quand même ...


 ils vibrent et tremblent quand les élèves entrent. Une seule prise fonctionne (tout au fond de la salle, pratique pour écouter la bande audio pour les cours de langue ... !), les néons de la rangée centrale ne s'allument pas ... Sans compter l'alarme incendie qui n'est pas reliée à ces deux nouvelles salles ... Mais apparemment tout va bien puisque la commission de sécurité a tout validé !

* Deux autres préfabriqués (en semi-durs ?) sont en construction, à côté des autres ... On nous avait annoncé leur livraison en novembre, mais cela ne semble plus à l'ordre du jour. Sans compter que faire travailler les élèves de 3èmes avec le bruit du tracto pelle, ce n'est pas toujours chose aisée !

* Les nouvelles salles de sciences (sciences physiques et SVT) : pas d'eau, pas d'électricité, pas de bac d'évacuation... Un vrai challenge pour les expériences!

* Une seule salle de musique pour deux professeurs à temps plein : il est très instructif de voir se promener un piano d'un étage à un autre ...

Et le meilleur pour la fin :

* l'atelier de la SEGPA :


Sympa pour envisager sereinement la rentrée !!!

Si, si, c'était comme ça dans l'atelier SEGPA ...

pas d'eau, un seul vestiaire pour garçons/filles/professeur, pas d'alarme incendie, pas de WC, pas de connexion réseau, pas de téléphone ... Mais cela, il paraît que nos professeurs n'ont pas le droit d'en parler, sous peine d'être « servis les derniers » ... ! (sic !)

Devant un tel bilan, il est évident que Le Chêne Vert va devoir se mobiliser encore une fois !

Rappelons que nous accueillons 924 élèves pour un collège qui ne peut en recevoir que 650 !

Un nouveau rendez-vous sera donc demandé au Conseil général afin de faire entendre une fois de plus nos revendications !

vendredi 7 septembre 2012

Annulation de la réunion du vendredi 7 septembre

Réunion intersyndicale des professeurs d'abord et ensuite on se réunira avec les parents

vendredi 31 août 2012

Reportage sur le collège


La rentrée approche à grands pas et France Bleu Armorique se préoccupe du collège du Chêne Vert. 
Mme Pouessel, la secrétaire de direction, a ainsi téléphoné vers 14h30 à l'une des représentantes FCPE des parents d'élèves pour l'informer qu'une journaliste de France bleu cherchait à contacter un parent pour un point de vue sur la rentrée scolaire 2012-2013.
Cinq minutes plus tard, la journaliste était à son domicile et au pied levé, elle se retrouvait une fois de plus devant le micro de F B !
Elle a tenté d'être positive sur cette rentrée en précisant que nous ferions un point (parents, enseignants, personnel administratif) dans les semaines à venir.

Si vous désirez écouter l'interview, c'est ici ;o))

mardi 12 juin 2012

Visite de Mme Massot le 7 juin 2012

Mme Massot, 1ère vice-présidente du Conseil Général d'Ille-et-Vilaine, en charge de l'action sociale (Education, Petite enfance, Enfance, Protection maternelle et infantile) visitait l'établissement ce jeudi 7 juin.

Et comme vous allez le remarquer à la lecture de ce qui suit, les solutions présentées le 23 avril auront bien du  mal à être mises en oeuvre.
Alors comme l'écrivait il y a quelques heures, notre doyen des luttes et à ses heures perdues observateur d'engoulevents, "Voilà qui nous laisse présager une foutue pagaille à la rentrée et ce jusqu'à la Toussaint au moins ! Le projet de faire dégager le bureau de la CPE ou carrément la Vie scolaire sur la cour était absurde, entre autres... ! Très dure sera l'année ! "

Compte rendu de la réunion de bilan de travaux avec Mme Massot du jeudi 07 juin

Voici un petit bilan de cette réunion qui avait pour objet l'avancement des travaux :

1 : Au niveau du réfectoire, pour l'instant, rien ne bouge. Le conseil général ainsi que l'administration sont satisfaits du nouveau sens de circulation et comptent sur les prochaines modifications concernant le débarrassage des plateaux.
Le conseil général se contente du plan des tables du self qui optimise sa capacité, mais Mr Troadec a bien fait remarquer que sur le plan tout est parfait, mais que dans la vraie vie, les enfants bougent , déplacent leurs chaises, et donc désorganisent cette belle organisation.

2 : Une demande a été faite par l'administration de modifier les différentes passerelles ( arrondir les angles des rampes, régler le problème d'éventuelles glissades par temps de pluie...)

3 : Mr Troadec et le conseil général avaient, semble-t-il, déjà vu ensemble la possibilité de récupérer l'appartement de Mme Ruch afin de pouvoir en faire deux bureaux. Cette décision ne fait pas l'unanimité dans le sens où la personne s'occupant de l'accueil devrait pouvoir disposer d'un appartement de fonction. La question reste en suspens.

4 : En 2015 est prévue une réfection complète du bâtiment administratif.

5 : Le conseil général avait l'intention de
  • soit supprimer le bureau de la CPE afin d'agrandir une salle de perm.
  • soit de placer une classe mobile dans la cour pour y placer la vie scolaire.
Il leur a été répondu par Mme Lavenant, que la vie scolaire telle qu'elle est placée actuellement, était très bien placée, que le bureau de la CPE était stratégiquement situé, et que de toute façon, la cour était déjà trop petite et qu'y placer une classe mobile réduirait trop l'espace disponible pour les enfants.

6 : Il est noté qu'il manquera deux bureaux à la rentrée, celui de l'infirmière et celui de l'assistante sociale.

7 : Le conseil général a assuré qu'il veut acter un ramassage au niveau du collège à 17H30 afin d'emmener directement les collégiens en horaires décalés au lycée Brito; cela permettrait de ne pas avoir d'élèves dans la nature. En ce qui concerne ce décalage des heures de cours, Mr Troadec estime que c'est la seule possibilité de pouvoir accueillir tout le monde. Il ne s'agirait que des cours qui se pratiquent en modules d'1H30 et il y aura un roulement, les élèves ne seront pas concernés tous les soirs par ce changement.

8 : Très mauvaise nouvelle concernant les classes mobiles qui doivent aller sur la dalle. En effet, ces classes seront de vrais blocs classes sur la durée et non des classes mobiles ; cela demande donc un délai de livraison plus long, vu qu'ils sont fabriqués exprès pour le collège. Ils n'arriveront qu'après les vacances de la Toussaint, avec des travaux de préparation qui risquent de débuter avant les vacances (Mr Troadec a souligné que les profs ne pouvaient pas assurer de cours avec des engins de chantiers en fonctionnement). Le délai n'est malheureusement pas négociable.

9: En ce qui concerne les salles de sciences, le conseil général a assuré que les travaux seront terminés fin juillet.

La visite de Mme Massot s'est terminée par le self mais le parent d'élèves présent n'a pas pu rester faute de temps disponible (obligation professionnelle).



Compte-rendu rédigé par le parent d'élèves FCPE élu au CA du collège "Le Chêne Vert" présent le jeudi 7 juin.

vendredi 8 juin 2012

Des solutions au sureffectif (?)

C'est en tout cas l'esprit du titre de l'article Ouest-France du 30 mai 2012 que vous trouverez ici ou pourrez lire là

Alors bien sûr, parmi les propositions du Conseil Général il en est d'intéressantes mais :
- ça fait un peu rafistolage (voir ci-dessous le diaporama projeté lors de la réunion du 23 avril 2012) et




- il va falloir que tout soit prêt à la rentrée et sur ce point, nous serons très vigilant car par exemple, il est à craindre que la nouvelle salle de SVT (voir le projet page 18 du diaporama) ne soit pas aussi grande que prévue puisque le mur du local ménage qui doit être ajouté à la salle 1.7 déjà existante est semble-t-il isolé à l'amiante et qu'il faudrait donc pour le détruire faire intervenir une entreprise spécialisée ...

Qu'il soit bien entendu que l'annulation de la manifestation festive n'implique pas un abandon de la mobilisation, loin de là ... Nous resterons mobilisé jusqu'à ce que l'établissement du Chêne Vert  redevienne un espace où il fait bon apprendre ...


lundi 23 avril 2012

Où il apparaît que Mme Bertau et Mme Carrard-Blazy ne sont pas du même avis ...


Extrait du compte-rendu du conseil municipal de Bain de Bretagne (2 avril 2012)


Questions diverses

Madame NICOLAS s’étonne que la question du Collège du Chêne Vert n’ait pas été abordée au cours de la séance du 5 mars dernier alors qu’un article, paru dans la presse dès le lendemain, relatait les problèmes de sureffectifs et de vétusté de l’établissement.

Elle estime que le Conseil Municipal aurait pu prendre position.

Monsieur le Maire fait part de l’envoi d’un courrier au Conseil Général en vue d’être associé aux réflexions et inciter le Département à prendre des mesures concrètes destinées à améliorer les conditions d’enseignement.
Aux reproches formulés à l’encontre de la commune qui n’aurait pas anticipé la situation en prévoyant des possibilités d’extension, Monsieur FERRE répond que le Conseil Général n’a pas saisi, par le passé, des opportunités d’acquisitions foncières.

Madame BERTAU précise que le Conseil Général, devant l’urgence, entend aménager des classes mobiles de qualité afin de gérer au mieux la période transitoire jusqu’à l’ouverture du collège de Crevin en 2014 puis envisage ensuite d’entreprendre progressivement la réhabilitation de l’établissement.

Enfin, il est confirmé l’existence de possibilités d’extension sur site en empiétant sur un jardin et en construisant à la verticale.

samedi 21 avril 2012

Première réunion de concertation sur la sectorisation - IV

Le point de vue des officiels :

"relevé de conclusion de la réunion relative à la concertation sur la sectorisation des collèges de Bain-de-Bretagne, Janzé et Retiers" envoyé par Benoît Thuaudet Directeur de l'agence départementale du Pays des Vallons de Vilaine le 19 avril


Concertation sur la sectorisation du secteur sud
(Bain-Retiers-Janzé)
Réunion du 2 avril 2012 au collège du Chêne Vert
Relevé de conclusion


Présents :
  • pour les élus : Mme Massot, M. Mellet, M. Saurat, M. Letournel, M. Pichot, M. Menard, Mme Bertau, Mme Trihan, M. Giffard, Mme Etheve, Mme Nicolas
  • pour l’inspection académique et les collèges : M. Gonidec, Mme Gaillard, M. Troadec, Mme Lavenant-Rohon, M. Le Brun, Mme Richard, Mme Richter
  • pour les syndicats : M. Drider, Mme Lebreton, M. Vermet
  • pour les parents d’élèves : Mme Trihan, Mme Rolland, Mme Cerisier, M. Coignard, Mme Havard, Mme Couprie, Mme Heurlin, Mme Correia
  • pour le Conseil général (administration) : M. Laroche, M. Thuaudet.


Mme Massot a ouvert la réunion rappelant qu’il s’agissait d’une réunion de concertation concernant la sectorisation pour les collèges publics de Bain-de-Bretagne, Janzé et Retiers.

Avant de laisser la place au débat et aux propositions, une présentation de l’évolution du nombre de collégiens depuis 2008, avec un zoom spécifique sur le secteur du Chêne Vert, est faite par Laurent Laroche, DGA du Pôle Egalité des Chances au CG35. L’ouverture du collège de Crevin en 2014 devrait permettre de résoudre dans la durée le sureffectif actuel constaté à Bain. Pour autant, ce sureffectif va s’aggraver pour les rentrées 2012 et surtout 2013 dans l’attente de l’ouverture de Crevin.

Il ressort de la discussion les points suivants :

  1. Concernant la sectorisation :

La question de la désectorisation du Chêne Vert vers Janzé pour les communes de Saulnières, le Petit-Fougeray et le Sel de Bretagne n’emporte pas l’adhésion des communes concernées, ni de la Communauté de communes Moyenne Vilaine et Semnon, ni de la représentante des parents d’élèves. Il est demandé une étude chiffrée des éventuels changements de sectorisation par M. Vermet.

La question de la sectorisation vers la Loire-Atlantique et notamment Derval (collège privé) pour les élèves du Grand Fougeray est posée par M. Saurat.

Il a été demandé explicitement à l’inspection académique une ouverture de Crevin pour les 4 niveaux dès 2014 pour décharger rapidement le collège du Chêne Vert.

Concernant le secteur de Janzé et de Retiers, les évolutions actuelles ne semblent pas nécessiter de changement de sectorisation mais des ajustements entre ces deux collèges à la marge.

  1. Concernant les travaux d’aménagement :

Une proposition est faite par M. Mellet d’étendre la superficie du collège en englobant le parking situé à proximité immédiate des équipements sportifs.

Concernant l’aménagement de l’existant, plusieurs propositions sont faites :
  • agrandir les salles de classes du bâtiment D;
  • remplacer les classes mobiles actuelles par des classes mobiles qualitatives pour la rentrée de septembre ;
  • insonoriser le self et le préau ;
  • augmenter le nombre de WC accessibles aux enfants ;
  • prévoir un préau supplémentaire ;
  • réfléchir à des améliorations sur les bâtiments (restructuration, extension…) à plus long terme sur le Chêne Vert au-delà de 2014.


  1. Concernant la sécurité :

Des inquiétudes concernant la sécurité ont été soulevées à plusieurs reprises (casiers dans les couloirs, exercices incendie, bousculades…).

Des réponses claires ont été apportées par M. Troadec en terme de responsabilité en cas d’accident, mais également en terme de prévention (reprise de tous les points non conformes signalés par la commission de sécurité depuis 2008, formation des personnels avec le SDIS, exercices réguliers avec les élèves…).


  1. Conclusion :

L’ensemble des propositions évoquées seront étudiées et des réponses seront apportées lors de la réunion du 23 avril prochain.

mardi 17 avril 2012

Première réunion de concertation sur la sectorisation - III

Le point de vue des enseignants :

Le lundi 02 avril, une réunion s'est déroulée au collège public "Le Chêne vert", à l'initiative du Conseil Général.
Outre la présence de Mme Massot, Vice-Présidente en charge des affaires scolaires et d'un Fonctionnaire du Service concerné, étaient invités et présents l'adjoint de Monsieur l'Inspecteur d'Académie, des élus du secteur (Municipalités et Conseil Général), les Principaux des collèges de Janzé et de Retiers, de Bain évidemment, des représentants du Conseil Départemental de l'Éducation Nationale, des représentants des parents d'élèves du collège.

Maladresse ? Choix délibéré ? : les représentants des Personnels n'étaient pas invités à cette réunion (nous y reviendrons...).
Une dizaine d'entre ces derniers, accompagnés de parents d'élèves, ont tout de même investi la salle en début de réunion, sans que cela pose problème.
Mme Massot a présenté le cadre général de la réunion : il s'agissait d'une réunion de concertation sur l'ensemble du sud du département, mais avec une « focale particulière » sur le collège "Le Chêne vert", sachant que tous les collèges du département vont être « passés à la loupe » eu égard à l'adaptation de leurs effectifs.
Le but était d'envisager ensemble les possibilités permettant d'offrir un accueil de qualité dans un certain nombre de collèges, dont le nôtre.
La question posée par Mme Massot était celle-ci : « Comment faire pour que le Réseau public réponde aux demandes ? ; « l'objectif n'étant pas de déplacer des populations mais de voir les équilibres possibles ».
Mme Massot a rappelé le coût d'un nouveau collège pour la collectivité : 14 à 16 millions d'euros, le coût d'une extension "en dur" d'un collège : 4 à 7 millions d'euros.

Puis un Responsable des Services techniques du Conseil Général est intervenu :
« Concernant le collège public de Bain, les années 2012 et 2013 seront très difficiles. Et ce qui n'est pas sûr ensuite, c'est la rapidité de la baisse des effectifs à Bain, après l'ouverture du collège de Crevin » (en 2014 théoriquement...).
« On ne sait pas non plus si Crevin ouvrira sur deux niveaux de classe dans un premier temps ou sur les quatre niveaux (cette décision sera prise par l'Inspection académique). »
Ce qui n'est pas sûr enfin, ce sont les prévisions d'effectifs, le responsable technique ajoutant : «  Mieux vaut des chiffres même peu fiables que pas de chiffres du tout ». ( ! )
Que voilà de saines prévisions pour une saine gestion !...

L'intervenant pose ensuite ces trois questions :

  • « Y a-t-il à Bain des possibilités de désectoriser en direction du collège de Janzé (cela concernerait les communes de Saulnières, Petit-Fougeray et du Sel de Bretagne) ?

  • « Y a-t-il à Bain une possibilité d'extension en dur ou non ? »

  • « Y a-t-il d'autres voies possibles, du type "classes-mobiles"? »

Tout ceci implique un calendrier (changement de l'organisation des transports scolaires en cas de désectorisation, voir avec les familles quelles seraient les contraintes pour elles...)

À ce stade de la réunion, un représentant des Personnels a pris la parole pour déjà regretter que des représentants de ces derniers n'aient pas été invités à cette réunion. Il s'apprêtait à poursuivre lorsqu'il fut interrompu abruptement par Mme Massot, celle-ci expliquant qu'une délégation des Personnels avait déjà eu l'occasion de s'exprimer au Conseil Général (c'est vrai mais les représentants des parents d'élèves étaient aussi de la délégation précédente au Conseil Général et ont pourtant été invités officiellement à la réunion du 02 avril !...). Le représentant des Personnels a tenu à poursuivre son intervention, une fois passée la "saute d'humeur" de Mme la Vice-Présidente du Conseil Général :
Il a rappelé que les Personnels n'étaient pas les plus mal placés pour évoquer la problématique du sureffectif au collège de Bain...; que le thème central de cette réunion (la désectorisation) était trop réducteur, cette désectorisation ne résolvant pas suffisamment le problème et lui semblant d'ailleurs difficile à mettre en place...

Il a pointé enfin qu'en dépit de la présentation générale laissant entrevoir plusieurs hypothèses, telle une extension en dur, la décision d'installer des classes mobiles était en fait déjà prise.
Et pour reprendre les termes d'optique utilisés par Mme Massot : focale, loupe, nous aurions pu dire que avions peut-être le meilleur téléobjectif...).

Le manque patent d'anticipation à plusieurs niveaux a enfin été souligné :

  • La Commune de Bain de Bretagne qui n'a pas su acquérir des terrains permettant une extension du collège public hors de l'enceinte actuelle, quand elle en avait la possibilité !

  • Le Conseil Général : il eût été possible d'envisager une extension "en dur" du Collège de Bain, voici déjà au moins trois années. C'est en outre cela que nous souhaitons pour l'avenir car le collège de Crevin n'empêchera pas à notre sens un sureffectif significatif dans les années suivantes. D'où la proposition de la construction d'une aile pour l'un des bâtiments et/ou d'un nouveau bâtiment à l'emplacement des actuelles classes mobiles, jugées en outre très mal isolées thermiquement et phoniquement et ne constituant pas une solution pérenne. Enfin, une extension en dur de la cantine scolaire (actuellement "sur-saturée") serait réalisable.

Enfin, il a rappelé la nécessité de construire un nouveau collège (pour le long terme) dans le sud du département (le secteur de Guipry-Messac s'y prêtant particulièrement).

Une représentante des Personnels est à son tour intervenue pour dire aussi sa colère à l'idée que nous n'ayions pas été invités et au constat que les éléments présentés par le Conseil Général ne présentaient aucune nouveauté par rapport à la réunion du 07 mars au Conseil Général. Ils étaient en outre quasiment illisibles dans la salle ce jour pour des raisons techniques.

Les représentants des Personnels, accompagnés par la plupart des parents d'élèves, ont ensuite quitté la salle, la réunion se poursuivant.



Pour les Représentants des Personnels

Patrice Vannier

samedi 14 avril 2012

Visite du collège par les chargées de mission auprès des Défenseurs des Droits


Rencontre des chargées de mission auprès des Défenseurs des Droits
Collège "Le Chêne Vert" 
 Bain de Bretagne le 6 avril 2012


Suite à l'envoi d'une centaine de lettres par les élèves du collège à la Défenseure des Droits des Enfants entre février et mars 2012, Madame Carrard-Blazy et Madame Ivanoff, chargées de mission auprès du Défenseur des Droits (http://www.defenseurdesdroits.fr/), se sont déplacées de Paris pour visiter le collège le vendredi 6 avril 2012 afin de faire un constat des conditions d'accueil des élèves. Elles avaient une bonne connaissance du dossier avant leur arrivée.

Vers 12h15, elles ont été accueillies par M. Troadec qui leur a présenté le collège et l'ensemble des problèmes rencontrés en relation au sureffectif : préau trop petit, manque de sanitaires pour les élèves, difficulté de circulation dans les couloirs, conditions d'accueil au self, extension du collège rendue difficile par manque de réserve foncière…
Vers 12h45, Roselyne Cerisier-Fréour (parent d'élève FCPE élu au CA) et Patrice Vannier (professeur du collège) ont été associés à la visite de l'établissement en commençant par le préau et la salle de restauration. M. Troadec s'est ensuite retiré de 13h à 14h, confiant la suite de l'entretien et de la visite aux parent et enseignant. Vers 13h30 Sylvie Renault (parent d'élève FCPE élu au CA) a rejoint le groupe.

Madame Carrard-Blazy et Madame Ivanoff ont fait les constats suivants :
  • préau très petit, mal insonorisé
  • intervalle de temps trop long entre le petit-déjeuner et le repas du midi pour un grand nombre d'élèves (petit-déjeuner vers 7h pour les élèves transportés par car scolaire et repas après 13h pour les derniers à déjeuner)
  • présence d'une seule chaîne de service au self, avec une cadence de passage des élèves très élevée (10 élèves par minute comme le leur avait indiqué M. Troadec)
  • salle de restauration mal insonorisée, avec des tables proches les unes des autres (328 places assises)
  • élèves faisant la queue pour avoir du "rab" à la fin du service vers 13h30 (nous avons précisé que cela n'est possible que pour les élèves déjeunant en fin de service)
  • étroitesse du couloir du bâtiment C (bâtiment de la vie scolaire) rendant la circulation difficile au moment où les élèves entrent en cours mais aussi au moment de l'accès aux casiers pour les élèves de 6ème
  • qualité inacceptable des classes mobiles (jour visible sous les portes, vétusté des classes mobiles situées près des parkings devant les salles de sport)
  • présence d'un immeuble neuf privé à proximité du collège, ne permettant plus l'achat de ce terrain mitoyen pour l'agrandissement du collège (elles n'ont pas hésité à dire que c'est une grave erreur de la municipalité de Bain qui aurait dû acquérir le terrain par préemption pour faire une réserve foncière permettant ultérieurement l'agrandissement du collège)
  • le manque flagrant de sanitaires, M. Troadec insistant à juste titre qu'il ne peut pas laisser les élèves aller aux toilettes dans les étages sans surveillance au moment des récréations et sur le temps de midi pour des raisons de sécurité. Le Conseil Général considère les sanitaires indiqués sur les plans sont utilisables mais pour cela, M. Troadec répond qu'il faudrait un surveillant à chaque étage (dixit M. Troadec) : irréalisable avec les moyens en surveillants du collège (8,5 postes d'ASEN aujourd'hui et 9,5 postes à la prochaine rentrée)

Mesdames Carrard-Blazy et Ivanoff n'ont pu voir les élèves sur la cour de récréation à 10h25 le matin mais elles ont fort bien imaginé la situation, au demeurant décrite par nous-mêmes ...

Elles ont questionné les cuisiniers sur le nombre de repas servis quotidiennement (820 à 830 repas, y compris les commensaux), le type de repas servis (repas à choix dirigés, c'est à dire 2 entrées équivalentes au choix, 2 desserts équivalents au choix, un fromage et un plat principal unique, situation similaire dans la majorité des collèges). Le cuisinier nous a informés que 650 repas avaient été servis ce vendredi, chiffre plus faible qu'en temps normal en raison de l'absence de 4 classes de 5ème en séjour pédagogique.

M. Mellet, conseiller général de Bain de Bretagne et Président de la communauté de communes de Bain de Bretagne, est arrivé à 14h30 au moment où Madame Carrard-Blazy et Madame Ivanoff quittaient le collège. Un échange a tout de même eu lieu devant le collège, M. Mellet les informant de ses nombreuses interpellations faites auprès de M. Tourenne (Président de Conseil Général) et de Mme Massot (vice-présidente du Conseil Général) à propos du collège depuis juin 2011.

Roselyne Cerisier-Fréour a communiqué à Mme Carrard-Blazy le premier courrier des parents d'élèves FCPE adressé à M. Tourenne le 13 septembre 2010 et la réponse de Mme Massot en date du 22 décembre 2010 ainsi que les 2 motions déposées conjointement par les enseignants, surveillants et parents en conseil d'administration depuis le début de l'année scolaire 2011-2012.

Il n'a pas été besoin d'insister auprès de Mesdames Carrard-Blazy et Ivanoff pour qu'elles prennent conscience de la situation au collège : elles ont très vite constaté les effets négatifs du sureffectif dans notre établissement, tant dans la vie quotidienne que du point de vue de la sécurité. Elles ont très bien perçu les effets que cela pouvait avoir sur les conditions mêmes d'enseignement !

Madame Carrard-Blazy et Madame Ivanoff doivent faire un procès-verbal de cette visite qu'elles adresseront au Conseil Général.  

vendredi 6 avril 2012

Motion déposée au CA du 5 avril 2012

Le CA ayant eu lieu, je suis autorisé (enfin ;o)) à publier sur le blog cette motion déposée par les parents d'élèves et les enseignants lors du Conseil d'Administration du 5 avril 2012.
Vous y trouverez les constatations déjà notées sur ce blog et que vous connaissez bien maintenant, ô lecteur fidèle. Et bientôt, j'espère pouvoir vous proposer la lecture des idées d'améliorations à court, moyen et long terme que nous aimerions voir mises en oeuvre  ...

Vous pouvez le télécharger ou en prendre connaissance ci-dessous.






Lettre de M Marsac, député de la circonscription, à M Tourenne, président du Conseil Général

De M Leclerc, son attaché parlementaire, nous avons reçu, copie de ce courrier envoyé le 3 avril par M Marsac, député de la circonscription, à M Tourenne, président du Conseil Général suite à l'entrevue du 28 Mars.


Patience en espérant la réponse ...

... le temps s'écoule ... le temps c'est cool mais il ne faut pas trop attendre ... La voici  ;o))

Première réunion de concertation sur la sectorisation - II

Le point de vue des parents d'élèves :

Le lundi 2 avril le Conseil Général représenté par Mme Massot, vice-présidente du CG 35 chargée de l'éducation a organisé au collège du Chêne Vert la première réunion de concertation sur la sectorisation, en présence de M. Thuaudet (directeur de l'antenne du CG35 de Bain de Bretagne), de M. Laroche (Directeur adjoint du CG35), Mme Pivault (adjoint au chef de la Division de l'Organisation Scolaire, de Etablissements et de la Pédagogie), M. Gonidec (IEN Information Orientation, représentant Bessol), M. Troadec (principal du collège Le Chêne Vert).

Etaient invités à cette concertation les membres du Conseil Départemental de l'Education Nationale, les maires des communes concernées, les conseillers généraux du secteur, les principaux des collèges de Retiers et Janzé, les représentants des parents d'élèves.

Dans l'assemblée, étaient notamment présents M. Mellet (maire de Teillay, conseiller général de Bain de Bretagne, Président de la communauté de communes de Bain de Bretagne), Mme Bertau (1er adjointe à la mairie de Bain de Bretagne en charge de l'éducation), Mme Nicolas (conseillère municipale de Bain de Bretagne), M. Giffard (1er adjoint à la mairie de Messac), M. Menard (maire du Sel de Bretagne et conseiller général du Sel de Bretagne), M. Saurat (conseiller général du Grand-Fougeray), M. Pichot (conseiller général de Pipriac), M. Letournel (maire de Guignen et conseiller général de Guichen), Mme Trihan (conseillère municipale de St Sulpice des Landes), M. Drider et M. Vermet (délégués syndicaux des enseignants membres du CDEN), M. Lebrun (principal du collège de Janzé), Mme Richard (principale du collège de Retiers), Mme Lavenant (principale adjointe du collège Le Chêne Vert), Melle Richter (gestionnaire du collège Le Chêne Vert), plusieurs parents d'élèves élus et non élus au conseil d'administration du collège, des enseignants et des membres du personnel du collège (dont certains sont aussi parents d'élève).

Après une arrivée en masse de parents et enseignants (non invités), Mme Massot présente l'objectif visé par le Conseil Général au travers d'une série de rencontres qui va concerner tous les secteurs du département : faire des projections pour les prochaines années afin de respecter au mieux les capacités d'accueil des établissements scolaires pour assurer la qualité d'accueil et d'enseignement (sous–entendu l'égalité des chances des collégiens reste une priorité). Le but de chaque rencontre est d'écouter les propositions des chefs d'établissement, des maires, des élus locaux, des représentants des parents pour les travailler ensuite.

Nous avons ensuite la présentation d'un diaporama donnant des chiffres (effectifs, taux de passage d'une année à l'autre, effet de l'ouverture de Crevin sur les effectifs, répartition géographique des élèves venant actuellement à Bain…) et les contraintes à prendre en compte avant toute mise en oeuvre d'actions pour améliorer les conditions d'accueil du collège de Bain :

configuration des locaux du collège de Bain, saturation de la demi-pension,

calendrier de re-sectorisation et calendrier de définition de nouveaux circuits de transport scolaires (6 à 10 mois de travail)

calendrier de mise en place de nouvelles classes mobiles (dépôt de permis de construire minimum 2 mois).

Après l'intervention de Patrice Vannier et Justine Marti (voir l'article Première réunion de concertation sur la sectorisation - I du lundi 2 avril), M. Drider (représentant des enseignants au CDEN) précise qu'une concertation est un échange entre les différents regards et que toutes les parties prenantes dans le fonctionnement du collège ont leur place dans cette réunion. Cependant les enseignants et les parents (environ 20 personnes) quittent la salle, seuls 5 à 6 parents dont un représentant élu au CA du collège, restent écouter la suite des débats.
M. Vermet (représentant des enseignants au CDEN) ajoute que la situation du collège de Bain de Bretagne est connue depuis longtemps et qu'elle va durer. Il demande que des réponses chiffrées soient fournies aux propositions de Patrice Vannier et aussi par rapport à la re-sectorisation. Il souhaite aussi connaître l'impact réel de l'ouverture de Crevin en terme d'effectifs au collège de Bain.

A l'évocation de la re-sectorisation (concernant principalement les communes du Sel de Bretagne, Saulnières, Petit-Fougeray et La Bosse de Bretagne), Mme Massot tient à préciser qu'elle serait attentive à ce que cette re-sectorisation ne soit pas remise en cause à l'ouverture de Crevin afin que les familles concernées n'oscillent pas entre 2 ou 3 collèges sur quelques années.
M. Saurat, conseiller général du Grand-Fougeray, demande d'envisager la sectorisation de manière spatiale, c'est-à-dire au-delà les frontières départementales et régionales. Au Grand-Fougeray, entre 20 et 30 familles seraient intéressées par la scolarisation de leurs enfants à Derval (Loire-Atlantique, région Pays de Loire). Pour cela, il faudrait une concertation entre les services départementaux des transports scolaires. De plus, Derval et les communes voisines de Derval veulent la création d'un collège public sur le secteur de Derval d'ici 2018-2020. Cela pourrait être une réponse au désengorgement du collège de Bain de Bretagne.
M. Mellet et M. Menard, maires et conseillers généraux concernés, ont affirmé fermement leur opposition à la re-sectorisation des 4 communes cités. Pour eux ainsi que pour tous les maires de la communauté de commune de Moyenne Vilaine et Semnon (17 communes et 2 cantons), la scolarisation des enfants de ces communes doit rester dans leur bassin de vie qui est Bain de Bretagne.
M. Lebrun (principal du collège de Janzé) indique que sous réserve de l'accord du CA de son établissement, il pourrait accueillir quelques élèves. Toutefois, les effectifs de son collège sont en légère augmentation ces 2 dernières années, bien que des élèves de Corps-Nud et Piré/Seiche soient scolarisés (par dérogation) à Vern/Seiche. Mme Richard (principale du collège de Retiers) informe que son collège est complet (mais pas saturé au stade de celui de Bain de Bretagne) et que la poussée démographique sur le secteur de Retiers va peut-être conduire la scolarisation de certains élèves au collège de Janzé dans les prochaines années. Le collège de Janzé ressort comme un établissement servant d'ajustement (à la marge) pour les autres.
Mme Massot conclut que la sectorisation est un changement délicat, posant apparemment plus de problèmes que de bénéfices, notamment par les ruptures dans les habitudes de vie des familles.
M. Letournel, conseiller général de Guichen, prend la parole pour indiquer que le Conseil Général a tout de même montrer sa capacité à s'adapter aux effectifs des établissements en fonction de l'augmentation de la population comme à Guichen. Avec des re-sectorisations (liées entre autres à l'ouverture du collège d'Orgères), des travaux de rénovation et d'agrandissement sur plusieurs années, le collège de Guichen est passé d'une capacité d'accueil de 650 à 750 élèves et actuellement il fonctionne dans de bonnes conditions. A son avis, le maximum de moyens devra être mis en œuvre à l'ouverture de Crevin en 2014 (accueil des élèves de la 6ème à la 3ème) pour désengorger Bain de Bretagne.

Pour répondre à la situation transitoire avant l'ouverture de Crevin, M. Mellet demande le remplacement des classe mobiles actuelles par d'autres de meilleure qualité et à long terme, l'extension d'un bâtiment pour accueillir les 650 élèves (collège général) après l'ouverture de Crevin. Avec les élèves de SEGPA et D'ULIS, cela représente 740 élèves au total.
M. Thuaudet (CG35 antenne de Bain de Bretagne) précise que le marché des classes mobiles doit d'abord être dénoncé pour pouvoir faire appel ensuite à un autre prestataire. Cela peut demander du temps, il faut qu'il étudie le contrat en cours. Il poursuit son intervention en faisant l'inventaire des travaux faits ou à venir au collège (changement des fenêtres, début de réaménagement du self pour les flux de circulation des élèves, aménagement de la cuisine avec de nouveaux équipements, 4 salles de sciences rénovées pour la rentrée de septembre) et nous informe qu'une réunion de travail a eu lieu le 26 mars pour le bâtiment du pôle Habitat de la SEGPA (réfection d'une salle de cours, de vestiaires avec sanitaires soit une enveloppe de 130 K€). Concernant la salle de restauration, il a bien indiqué que suivant le ratio national (2.5 pour le collège de Bain, c'est à dire que chaque place est utilisée 2.5 fois chaque jour) permettait d'accueillir jusqu'à 936 élèves !!!

Pour aborder la sécurité du collège, un parent aussi personnel ATOS du collège fait un historique du collège, à savoir qu'il a été construit initialement pour 350 élèves avec un internat situé dans l'actuel bâtiment D. A la suppression de l'internat, ce bâtiment D a été reconverti en salles de cours pour pouvoir accueillir 650 élèves. Présent tous les jours dans l'établissement, il dénonce l'insuffisance de la taille du préau, les difficultés de circulation des élèves dans les couloirs, notamment dans le bâtiment C, bâtiment où est situé le bureau de la vie scolaire mais aussi où sont installés les casiers des élèves de 6ème, la salle de restauration mal insonorisée et trop petite… Un autre parent rappelle que certains élèves n'utilisent pas leur casier dans le couloir pour ne pas se faire bousculer par les élèves circulant à la fin des demi-journées. La question de la sécurité est aussi abordée pour connaître le responsable en cas de problème.
M. Troadec rappelle que le collège est soumis périodiquement à un audit réalisé par la commission départementale de sécurité (dépendant de la Préfecture) et que depuis 2008 l'agrément sécurité est délivré au collège, conformément aux textes officiels fixant les exigences des structures accueillant du public. Il fait remarquer que la commission de sécurité n'a rien à voir avec le sentiment de sécurité (ou d'insécurité) que les parents ou élèves peuvent ressentir. Il ajoute que le document délivré par la commission sécurité est à disposition de toute personne (et notamment des parents) qui souhaite le consulter.
Dans ce cadre légal, en cas de problème, le chef d'établissement est responsable mais non coupable..
Les parents ne nient pas cet agrément mais demandent une précision en relation avec le sureffectif. En cas d'évacuation d'urgence, un phénomène de panique ne pourra pas être évité et si une bousculade ou une chute survient, il y aura de nombreux blessés (plus ou moins graves) directement liés au sureffectif. Qui sera responsable dans ce cas : le chef d'établissement, l'inspection académique ou le Conseil Général qui n'a pas mis à disposition des locaux adaptés ?
Après un silence de quelques secondes (mais qui a semblé long), M. Troadec a répondu que c'est lui. Mais comme la commission sécurité a délivré l'agrément, jusqu'où sera-t-il responsable ? Sur qui retomberont les responsabilité ? La question est toujours sans réponse précise.
M. Troadec informe l'ensemble des personnes présentes que tout le personnel du collège (administratif, technique, enseignant) a suivi en février 2012 une formation dispensée par le SDIS sur la sécurité et les gestes à adopter en cas d'urgence. Dans le futur, 6 élèves par classe seront formés à ces gestes d'urgence et le Plan de Prévention et de Mise en Sécurité (PPMS) va être établi. Tous ces actes ne peuvent que renforcer la sécurité du collège.

La réunion a été conclue par le bilan fait par M. Laroche :
  • des solutions transitoires, à mettre en œuvre rapidement et durable au-delà de 2014, doivent être trouvées.
  • concernant la re-sectorisation, le secteur de Bain de Bretagne ne devra pas être modifié par l'ouverture de Crevin. Des réajustements pourraient se faire avec les collèges de Janzé et Retiers mais à la marge.
  • les solutions d'urgence passent par des classes mobiles qualitatives, une variante d'implantation étant l'utilisation des terrains communaux (parking devant les salles de sport sur le côté du collège).
  • le self sera réaménagé et 3 personnes supplémentaires vont y être affectées dès la prochaine rentrée.
  • la rénovation du bâtiment D, l'extension du préau, l'extension des sanitaires et la meilleure fluidité des élèves dans les bâtiments vont être étudiées.
  • des solutions durables d'aménagement vont être mises à l'étude, mais l'échéance reste à déterminer.
  • concernant la question des chiffres et de la démographie, le CG35 reconnaît être en retard de 2 ans mais on ne peut pas dire que rien n'est fait : le collège de Crevin prévu pour la rentrée de 2014 en est la preuve.

Mr Drider a bien fait remarquer que dès l'ouverture de Crevin, voir même avant, il faudrait prévoir l'ouverture d'un nouveau collège public dans le sud du département, du côté de Messac-Guipry.

Mme Massot ajoute que le Conseil Général va travailler sur les hypothèses ci-dessus et la réunion du 23 avril au Conseil Général présentera un échéancier de mise en œuvre des solutions adoptées.
M. Ménard précise que le mode d'ouverture de Crevin aura un impact très important sur l'acceptation des propositions par les parents d'élèves.

La réunion s'est achevée un peu après 20h. Les parents présents sont ressortis de cette réunion avec le constat que la situation n'avait pas évoluée depuis l'audience du 7 mars dernier et que des hypothèses de travail sont encore à étudier en terme de faisabilité et d'échéance…

Le temps passe, la situation connue depuis plusieurs années s'aggrave à chaque rentrée scolaire et le 23 avril prochain que va-t-on encore nous annoncer ? Encore des pistes de travail à étudier ?….

mercredi 4 avril 2012

Manifestation festive - Samedi 9 juin

« Le collectif des Parents d'élèves et des Personnels du Collège public "Le Chêne Vert" de Bain de Bretagne a décidé d'organiser le samedi 09 juin, à partir de 10 heures, une "Marche-Manisfestation » qui partira du collège et suivra un circuit précis, communiqué ultérieurement.
À l'issue du parcours, un pique-nique festif sera organisé, chacun amenant son repas.
Pour l'occasion, des banderoles seront confectionnées ainsi que des affiches. Des tracts seront distribués à la population tout au long du parcours.
Les personnes intéressées (Parents, futurs Parents, Personnels, Élus ou simples soutiens d'un Service public de qualité) sont conviés à ce rassemblement dont l'objectif est de dénoncer encore une fois les conditions d'accueil au Collège"Le Chêne Vert. Ce dernier se trouvera en très fort sureffectif à la rentrée scolaire 2012 (940 élèves annoncés pour un collège de type 600) et à la rentrée scolaire 2013 (1000 prévus officiellement).
Les conditions de sécurité, d'enseignement et les temps de pause méridienne seront dégradés pour les élèves.
Nous estimons que le Conseil Général d'Ille et Vilaine qui s'est enfin penché sur la question, n'a pas mis en place des moyens d'accueil à la hauteur de nos attentes pour les années qui viennent.

Alors, place à la mobilisation le 09 juin, à 10H00 devant le collège, place à l'humeur joyeuse malgré les circonstances et place à l'imagination !



Le Collectif des parents et des personnels du Collège

lundi 2 avril 2012

Première réunion de concertation sur la sectorisation - I

Le point de vue du webmestre :

Ce lundi 2 avril a lieu, au collège du Chêne Vert, la première réunion de concertation sur la sectorisation, en présence de Mme Massot, vice-présidente du CG 35 en charge de l'éducation, des services concernés du Département, des principaux des collèges de Janzé et de Retiers, des élus du secteur, des maires des communes concernées, des membres du CDEN (Comité Départemental de l'Education Nationale) et des représentants des parents d'élèves.

Nous ne savons pas encore vraiment si les représentants des enseignants y sont conviés mais nous devrions bientôt être fixés puisqu'elle débute officiellement à 18h30 soit d'ici 50 minutes. En attendant, nous nous réunissons pour discuter de la conduite à adopter ...

N'hésitez pas à nous rejoindre ...




Après avoir interrogé le principal de l'établissement, il s'avère que, si les représentants des enseignants n'ont pas été conviés à cette réunion de travail, c'est parce qu'officiellement, nous sommes représentés par le CDEN ...
Le hic est que le CDEN de notre département ne nous a pas contacté pour se mettre au courant de la problématique de l'établissement ...

D'autre part, il s'agit, selon notre principal, de n'être pas trop nombreux pour que la réunion de travail soit efficace ....

Ce soir donc, réflexion, recherche des pistes de travail ...
Et la réunion du 23 avril ne sera consacrée qu'au compte-rendu de celle de ce soir.


D'où notre interrogation, devons-nous faire en sorte que des représentants des personnels soient également invités ?
Mais aurons-nous la parole alors que la réunion semble ne devoir porter que sur la sectorisation ? N'est-ce pas quelque part, se "mouiller" et valider les décisions qui pourraient y être prises ?





Intervention de Khaled Drider membre du CDEN affilié FSU. Il est prêt à intervenir pour qu'une délégation des personnels puissent participer à la réunion. En effet, 6 sièges sont disponibles pendant cette réunion alors qu'ils ne sont que 2 pour l'instant ...
Kheled Drider du CDEN

Justine Marty fait alors remarquer que tout le monde s'étant investi dans le mouvement, il n'y a pas de raison que seuls des représentants assistent à cette réunion et c'est en effet le point de vue qui est adopté par l'assemblée ...



150 places étant disponibles dans le réfectoire, il est demandé que l'ensemble des personnes présentes ce jour puisse assister à cette réunion. Et le plus étonnant, c'est que la réponse a été positive ...

....................................................................................


Une demi-heure plus tard, après intervention de Patrice Vannier reprenant l'ensemble des arguments que vous avez pu lire sur ce blog, puis de Justine Marti, la plupart des participants quittent la salle ... ne reste qu'une représentante des parents d'élèves ... Mme Cerisier.

Reprise de la discussion en "salle des profs"

Selon le CG, il faut 6 à 10 mois pour que la sectorisation soit possible ce qui empêchera qu'elle ait lieu dès la rentrée 2012. Puisque, toujours selon leurs projections, en 2014, à l'ouverture du collège de Crévin, il n'y aura plus de sureffectifs, vont-ils vraiment se donner la peine, pour une seule année scolaire de changer la sectorisation ?
Nous avons malheureusement des doutes ...

Il nous semble important de faire en sorte que les représentants des personnels soient invités à chacune des réunions de travail qu'organisera le Conseil Général, histoire pour que les personnes les plus concernés soient présentes et puissent faire part de leurs remarques ...


....................................................................................


Des idées d'action pour la fin d'année scolaire :
  • un WE festif type pique-nique/forum de discussion sur le thème de l'éducation publique (autour de l'étang ou juste en face du collège sur la gare routière ou sur l'espace vert du lycée ? quelle date ? un samedi, ça va être difficile au mois de mai, un vendredi soir alors ?),
  • blocage d'un rond point ou juste l'occuper avec des banderoles ...
  • information sur cette action via le carnet de liaison dans le collège et les cahiers des enfants des écoles primaires, le blog, des flyers, des affiches ...

C'est encore en standby à l'heure où je quitte la réunion ...





dimanche 1 avril 2012

Paroles d'enfants, réponse d'adulte

Dés le mois de Janvier, il a été proposé aux élèves de faire parvenir à Madame la Défenseure des Droits de l'enfant un courrier explicitant les problèmes auxquels ils étaient confrontés dans l'établissement.

Ce sont près de cent lettres qui ont été reçues à Paris au 7 de la rue St Florentin et mercredi, pendant qu'une délégation composée d'enseignants et de parents d'élèves était reçue par M Marsac, député de la circonscription, nous recevions en réponse à ces missives, ce texte qui montre bien que le cri de nos enfants a été entendu et qu'il ne faut surtout pas se démobiliser maintenant mais au contraire imaginer de nouvelles actions ...

Madame, Monsieur,

La loi organique du 29 mars 2011 a confié au Défenseur des droits les missions de défense et de promotion des droits de l’enfant précédemment exercées par le Défenseur des enfants.

Dans ce cadre, les différents courriers envoyés par les élèves du collège Le Chêne Vert à Bain-de-Bretagne relatifs à leurs difficultés dans cet établissement lui ont été soumis.

Pourriez-vous nous communiquer les noms et les coordonnées téléphoniques des représentants des parents d’élèves qui s’occupent plus particulièrement de cette situation afin que nous puissions prendre contact avec eux ?

En vous remerciant par avance pour la réponse que vous pourrez nous apporter.

Cordialement

samedi 31 mars 2012

10 000 pages vues

Au passage de ce cap, en moins de trois mois, nous adressons toutes nos salutations et tous nos remerciements à nos fidèles lecteurs.

vendredi 30 mars 2012

Entrevue du 28 mars 2012 avec M. Marsac, Député de la circonscription


Une délégation, composée de 3 représentants des Parents d'élèves du collège public "Le chêne vert" et de deux représentants des Personnels, a rencontré M. Jean-René Marsac, Député de la circonscription.

Nous avons avec lui abordé la question de la surpopulation scolaire au collège, en lui rappelant l'historique de la montée des effectifs dans l'Établissement depuis quelques années déjà ( 2008), l'aggravation progressive des conditions d'accueil ainsi que nos différentes démarches et actions pour alerter à la fois les Services de l'État et ceux du Département.
Nous avons également évoqué le manque d'anticipation patent (à notre sens...) à tous les échelons, à savoir :

  • La Commune de Bain de Bretagne qui n'a pas su acquérir des terrains qui auraient permis une extension du collège.

  • Les Services de l'État (Inspection Académique) qui ont manqué de réactivité en matière de moyens en Personnels pendant toutes ces années.

  • Le Conseil Général qui n'a pas su voir l'importance et l'urgence à intervenir sur le bâti et qui étonnamment s'est "calé" sur des prévisions d'effectifs dont la réalité a révélé leur très large sous-estimation.

M. Marsac a convenu que l'afflux de population avait été sans doute sous-estimé. Il a en outre évoqué les difficultés sociales et socioprofessionnelles sur le secteur de Bain
et des communes environnantes.

« Le cap va être difficile à tenir entre l'année 2012 et l'année d'ouverture du collège à Crevin», dit-il. D'ailleurs, le Député pense probable que le collège de Crevin ne suffira sans doute pas à ramener les effectifs du collège de Bain à un seuil acceptable. Avis que nous partageons puisque malgré tout le collège serait à saturation dès 2015-2016.

Les parents d'élèves sont intervenus très précisément pour rappeler les difficultés au quotidien (largement énumérées sur le blog du collège "urgencechenevert") et pour exprimer leur inquiétude à la fois sur la sécurité dans l'Établissement  mais aussi sur les conditions d'enseignement auprès des élèves, les conditions de repas et de répit de ceux-ci dans un secteur dont nous avons tous convenu autour de la table qu'il est difficile... d'où cette légitime question : « Nos enfants ont-ils les mêmes chances que ceux des autres Établissements ?... »


Le Député pose ensuite ces questions: « Comment à présent gère-t-on les difficultés à court terme, à moyen terme et à long terme? Et quel est l'ordre de priorité du Conseil Général par rapport aux collèges ? ».
Nous répondons que bien que ce ne soit pas à nous de trouver les réponses à ces questions, nous sommes inéluctablement amenés à rechercher des solutions sur ces questions.

Nous savons déjà ce dont ne voulons pas :

  • Nous ne sommes pas satisfaits des classes-mobiles : voilà pour le court terme ! : il était possible de construire "en dur" (avec un minimum d'anticipation). Les préfabriqués actuels ne sont pas adaptés et sont à peine installés qu'ils vieillissent déjà mal : ils sont inconfortables, connaissent des fuites d'eau (pour l'un d'entre eux) sont mal isolés thermiquement et phoniquement.

  • D'où cette proposition pour le moyen terme : la construction d'une aile ou d'une prolongation d'un bâtiment et/ou la construction d'un bâtiment à l'emplacement des actuelles classes-mobiles.
    De même, une extension "en dur" du self pourrait être réalisable.

  • À long terme, un collège dans le sud du département devrait être construit (à Guipry-Messac par exemple).


Le demandes que nous formulons ne sont pas exagérées : nous voulons que la Loi républicaine soit respectée et que les conditions d'accueil des jeunes collégiens (dont 50% sont issus -rappelons-le- de familles défavorisées) soient décentes.

Monsieur Marsac a pris note de nos inquiétudes, remarques et propositions et interpellera M. Tourenne, Président du Conseil Général, sur la situation faite au Collège public "Le Chêne Vert".

Précisons pour finir que M. Marsac a répondu favorablement à notre invitation à visiter le collège aux moments "sensibles" des récréations et des repas au self.




Pour la Délégation :

Patrice Vannier